Entrevue avec Rigoberto Alexander Lemus de Monarkus

PM: Bonjour à tous, pour ce nouvel article, j’ai la chance d’avoir avec moi Rigoberto Alexander Lemus de Monarkus. Nous allons parler de signalétique et mobilier d’affichage ou, en d’autres mots, comment aller chercher une signature pour vos immeubles et par le fait même apposer votre empreinte dans un secteur. C’est intéressant parfois en arrivant dans certains secteurs on remarque les signatures de différentes compagnies ou propriétaires. Le meilleur exemple est lorsque la famille Fournelle a vendu son parc immobilier à Capreit. La première chose que les acheteurs ont faite a été d’apposer leur signature. Il est donc important d’apposer sa signature pour aller chercher un certain standard. Je te laisse t’introduire plus en détails.

RL: À prime abord, je suis designer industriel de formation depuis 2000 et ai travaillé avec des compagnies à développer des produits avant de fonder mon propre bureau de design. Cependant, je viens aujourd’hui vous parler de ma compagnie nommé Monarkus.

PM: Peux-tu nous expliquer brièvemment le rôle de l’entreprise?

RL: Nous sommes un regroupement d’experts en design donc nous travaillons sur trois sphères principalement: le design industriel, graphique et environnemental. Notre groupe a près de 20 ans d’expérience et nous nous sommes spécialisés dans deux domaines très spécifiques c’est-à-dire la signalétique et le mobilier d’affichage. En d’autres mots, nous sommes les gens qui vont venir simplifier le parcours d’un visiteur dans un immeuble ou un site. C’est d’ailleurs pour cette raison que nous nous surnommons affectueusement aujourd’hui les simplificateurs d’acheminement.  

PM: Pour les gens de l’auditoire qui sont spécialisés dans le multi-logements, comment une entreprise comme la votre peut être bénéfique? Comment peut-on commencer? D’ailleurs en discutant avec toi, tu me disais qu’il n’y a pas de gros ou petits projets, il est important de mettre sa marque dès le départ.

« Il est possible de séparer [le projet] en plusieurs parties donc il s’agit d’une dépense que l’on peut amortir dans le temps tout en vous donnant des munitions pour faire augmenter vos loyers. » – Rigoberto Lemus

RL: Dans un premier temps, il faudrait parler de ce que le commun des mortels comprend par signalétique et mobilier d’affichage. Pour beaucoup de gens, la signalétique consiste aux panneaux routiers et le mobilier d’affichage est encore plus simple. Les gens font référence aux différentes structures publicitaires sur lesquelles les messages se retrouvent. La réalité est qu’il s’agit de deux médiums servant à sensibiliser les locataires à propos de ce que le propriétaire ou la compagnie souhaite faire et cela vient également valoriser l’image de l’immeuble. Il est aussi possible que cela sécurise l’expérience des usagers à l’intérieur de l’immeuble. Ce qu’un investisseur doit penser dans ce cas est que l’on améliore l’esthétique des immeubles, cela augmente la valeur et permet d’emmener une meilleure capitalisation car nos interventions auront un impact sur les loyers en bout de ligne. Fait intéressant à savoir est que nos interventions peuvent être segmentées en phase. Cela fait partie d’un programme complet qu’il est possible de séparer en plusieurs parties donc il s’agit d’une dépense que l’on peut amortir dans le temps tout en vous donnant des munitions pour faire augmenter vos loyers.

PM: Ce qui est intéressant est que lorsque l’on commence à faire de beaux affichages à l’extérieur, de façon psychologique, vous avez changé l’image de l’immeuble donc, lorsque vient le temps des renouvellements, les locataires seront peut-être moins réticents car on peut voir clairement que les efforts ont été mis pour prendre soin de l’immeuble.

RL: Exact, comme tu viens de le mentionner, visuellement, personne ne peut le nier. Normalement, ce que nous essayons de faire est de commencer par l’extérieur. Par exemple, dans le stationnement nous pouvonos ajouter des indications pour les espaces de stationnement, d’orientation selon la grandeur de celui-ci. Cela pourrait être la première phase qui s’effectuera au courant de la première année et, nous traiterions l’extérieur par la suite.

PM: Lorsqu’on regarde pour les propriétaires de multi-logements, on voit souvent ces fameuses stèles avec les appartements disponibles.

RL: Exactement, cela devient une façon élégante de représenter les espaces qui sont disponibles d’une façon intégrée à l’immeuble au lieu d’une simple pancarte. Une fois que l’on parle de l’extérieur, on peut vraiment venir signer l’immeuble avec un nom pour celui-ci ou mettre en lumière la compagnie de gestion ou le propriétaire.

PM: C’était d’ailleurs très à la mode dans les années 1970 de nommer ses immeubles. On commence à revoir cette tendance dans les dernières années avec les condos, mais c’est un phénomène plus rare dans le milieu du multi-logements. On parle donc de nommer ou, ce qui est plus commun aujourd’hui, de créer un branding pour l’entreprise responsable de l’immeuble.

RL: En effet, il s’agit d’une belle opportunité de mettre en lumière la marque de commerce de la compagnie et, par la suite, on peut répéter la même intervention si l’on possède plusiseurs immeubles. C’est à ce moment que les gens commencent à nous reconnaitre et c’est à ce moment que l’immeuble commence à prendre sa propre personnalité. Cela a pour effet de venir regrouper les investissements du propriétaire.

PM: Nous avons parlé de l’extérieur. Il y a aussi les adresses qui, pour certains complexes, sont assez difficiles puisqu’un ensemble immobilier peut avoir plusieurs immeubles sur le même terrain. Il pourrait donc être important de signaler vers quel immeuble nous nous dirigeons. Maintenant que nous avons vu l’extérieur de l’immeuble, une fois à l’intérieur qu’est-il possible de faire?

« La seule chose qui viendra mettre des balises est le budget que l’on souhaite associer à notre projet. Autrement, on peut vraiment concevoir des trucs sur mesure pour faire en sorte que l’immeuble va ressortir de la masse. » – Rigoberto Lemus

RL: Selon la grosseur de l’immeuble, il y a beaucoup d’options que nous pouvons faire. À prime abord, nous pouvons avoir un répertoire principal avec toute l’information de ce qui se trouve dans l’immeuble. On peut aussi parler d’élément de bienvenue dans lequel nous allons vouloir souhaiter la bienvenue aux gens.

PM: Est-ce un affichage numérique ou imprimé?

RL: Dans ce cas, nous venons jouer dans ce que nous appelons une intervention conventionelle à une intervention technologique. Le conventionelle est tout ce qui est statique donc l’affichage mural et le 2D entrerait dans cette catégorie. Il s’agit de ce que nous sommes habitués de voir sur une surface. Cependant, là où nous intégrons la technologie est lorsque nous intégrons à même des éléments types, présents dans un programme signalétique, des écrans, des panneaux avec tuiles lumineuses, des jeux de lumière, etc. Nous jouons avec tous ces paramètres pour, en bout de ligne, offrir un système qui fonctionne et qui emmènera l’immeuble à un autre niveau.

PM: Si l’on va un petit peu plus loin, et certaines personnes ont commencé à le faire, il est possible d’intégrer des publicités de commerces pour le secteur dans lequel se trouve l’immeuble à l’intérieur de cela.

RL: C’est quelque chose que nous aimerions pousser dans un avenir très rapproché. Pour avoir travaillé avec des compagnies publicitaires et avoir développé du mobilier urbain, le coeur de leur entreprise est de vendre de la publicité. Donc, comme ils m’ont dit, l’important est l’emplacement. Du moment où nous avons un emplacement où nous pouvons mettre un écran, cela veut dire que nous pouvons diffuser des communications internes, mais nous pouvons aussi faire le tour du quartier. Cela peut devenir une source très intéressante de revenus donc nous allons commencer à l’implanter rapidement.

PM: C’est très intéressant et tout ce qui permet d’augmenter les revenus est apprécié d’un propriétaire. Un affichage comme celui-ci peut rentabiliser l’installation et cela emmène l’immeuble à un autre niveau.

RL: Il s’agit d’un service et nous désirons bien servir notre clientèle. Toutefois, cela peut aussi être une source de revenus intéressante. Tout à l’heure nous parlions de ce qu’il est possible de faire dans un immeuble. Toute intervention que nous effectuons peut être faite en phase et ces phases sont visibles. Donc, comme les locataires voient que nous avons fait les travaux, lorsque vient le temps de renouveler les baux, une augmentation est facile à expliquer.

PM: Une fois que nous sommes entrés, as-tu des exemples qui pourraient être intéressants?

RL: Encore une fois, selon la grandeur de l’immeuble, si l’on se retrouve dans une zone où il y a des ascenseurs, des répertoires de niveaux pour les ascenseurs sont intéressants. Dans les immeubles d’une certaine grandeur on peut aussi avoir une salle technique ou une salle avec des services. Donc, comment un locataire qui vient tout juste d’emménager dans l’immeuble se rend-il à cette salle de service?

PM: Cela donne une image aux nouveaux locataires que l’immeuble est organisé. Et, d’après ce que j’ai entendu, la décision de louer le logement se fait souvent même avant d’arriver au logement. Les détails extérieurs ont une grande importance.

RL: L’autre chose que je mentionnais aussi est que nous avons accès à plusieurs méthodes de fabrication et d’usinage. La seule chose qui viendra mettre des balises est le budget que l’on souhaite associer à notre projet. Autrement, on peut vraiment concevoir des trucs sur mesure pour faire en sorte que l’immeuble va ressortir de la masse. C’est d’ailleurs souvent très facile à voir car, dans un quartier, un propriétaire peut avoir deux immeubles côte à côte, mais après l’intervention sur un immeuble on peut voir immédiatement la différence.

« Toute intervention que nous effectuons peut être faite en phase et ces phases sont visibles. Lorsque vient le temps de renouveler les baux, une augmentation est facile à expliquer. » – Rigoberto Lemus 

PM: Je n’en doute pas car juste une belle pancarte à louer permanente montre que ce propriétaire prend soin de son immeuble. À partir de 10 ou 12 logements, cela vaut aussi la peine d’avoir des plans d’évacuations. C’est même important d’avoir des plans précis et clairs.

RL: La signalisation d’urgence est importante. La signalisation en générale a plusieurs volets, mais lorsque nous sommes dans une situation d’urgence, c’est à ce moment que l’on se rend compte de l’efficacité du système. Beaucoup trop souvent, de ce que j’ai vu au niveau des plans d’évacuations, les gens ne prennent pas le temps de bien les faire alors qu’il s’agit d’une belle occasion de rehausser votre image et faire comprendre aux gens que vous faites attention. Il est important de noter que la RBQ mentionnes également que le propriétaire est responsable que les lieux soient sécurisés.

PM: Cela emmène une tout autre image pour la comagnie lorsque les locataires se promènent dans l’immeuble et voient que tout est indiqué clairement. L’amélioration de la clientèle aura un efet important. Bien évidemment, les coûts peuvent varier donc as-tu un mot de la fin pour notre audience?

RL: Il n’y a pas de projet qui est trop petit. Nous sommes présents pour vous emmener cette expertise que nous avons développé sur de gros projets et que nous voulons mettre à la disposition des gens. Au niveau personnel, j’en suis à ma troisième année à roder les activités au Québec et je connais les groupes et les besoins des gens donc je crois que nous pouvons emmener des solutions qui peuvent être intéressantes pour les propriétaires afin de changer la donne avec leurs immeubles. Nous avons une spécialité assez spécifique, mais je crois que cela emmène un plus et si nous pouvons faire partie de vos plans d’optimisation en 2019, cela va nous faire plaisir d’y participer.  

PM: J’aimerais réenchérir là-dessus car on dit qu’il ne faut pas tomber en amour avec la brique, mais, au contraire, je crois qu’il faut tomber en amour avec la brique, en prendre soin et être fier de ses immeubles. Je ne sais pas si vous êtes comme moi mais, lorsque je me promène l’été et que je vois un immeuble avec un bel aménagement, cela parait que le propriétaire est fier de son immeuble. Je vous assure qu’à long terme cela va avoir un impact car, lorsque l’on vend des immeubles, même si l’immmeuble n’est pas mis à jour à 100%, s’il a bien été entretenu cela va avoir un impact majeur. Merci à Rigoberto de nous avoir offert son temps et ses précieux conseils pour l’écriture de cet article ainsi que l’entrevue vidéo. L’entrevue est disponible sur notre page Facebook : PMML ou sur notre site web : pmml.ca