L’entretien des conduits de ventillation

Patrice Ménard: Bonjour à tous, pour ce nouvel article j’ai la chance d’avoir avec moi Youppy Phommalinh, expert en ventilation et fondateur de l’entreprise Youppy! C’est Net. Nous allons discuter de l’entretien d’un immeuble, des conduits de ventilation, de sécheuse, ventilation pour les salles de bains et aires communes et les cols de cygne sur le toit. C’est intéressant car il sera en mesure de nous dire quels sont les signes avant coureur d’un problème car on sait que si ce n’est pas bien entretenu, cela peut créer des problèmes encore plus importants au niveau de la moisissure et de l’humidité. Pour commencer, peux tu présenter brièvement ton entreprise et de quelles façons tu peux aider les propriétaires? 

Youpi Phomalinh: Nous sommes une entreprise qui a été fondée en 2002 donc nous faisons du nettoyage spécialisé depuis plusieurs années, surtout dans des multi-logements. Nous avons une excellente équipe et je crois que c’est la clé. Il faut avoir une bonne équipe avant tout. Lorsque l’on parle de multi-logements, quatre types de ventilation vont revenir.  En premier lieu, les conduits de sécheuse sont très importants à faire nettoyer. Les gens, et surtout les locataires, sont sensibilisés à cela car, après plusieurs années, la mousse commence vraiment à embarquer dans les conduits et à le bloquer. Comme c’est un conduit qui peut aller de 25 à 55 pieds de longs, avec une sortie directement sur la façade ou même sur le toit, le nettoyage est encore plus important. 

PM: Ce qui arrive est que si tout cela n’est pas bien ventilé, cela va créer de la condensation dans l’immeuble. Quels sont les signes qui nous permettraient de détecter qu’il y a un problème par rapport aux conduits de sécheuse? 

YP: Un signe qui ne trompe pas est les plaintes des locataires. Ils vont commencer à faire sécher leurs vêtements et se rendre compte que cela prend plus de temps à sécher. Ils vont donc être obligés de faire deux ou trois cycles et cela va créer beaucoup d’humidité dans la salle de lavage qui va par la suite être évacué dans les autres pièces. Cela peut donc devenir dangereux et ce n’est pas une bonne chose pour les propriétaires car s’il y a de la condensation, cela risque de faire des gouttelettes.

PM: Quel serait donc la marche à suivre lorsque l’on voit qu’il y a un problème et que peut-on faire nous-mêmes avant de faire appel à une compagnie? 

YP: C’est très difficile de le constater par nous-mêmes. On peut se rendre compte si le cycle de séchage doit être répété, il faut donc porter attention. La façon la plus simple de vérifier serait de jeter un coup d’oeil lorsqu’il y a des roulements de locataires pour être certain que le tuyau flexible ne sera pas en serpentin. 

PM: C’est donc assez facile à mettre à sa routine. Effectuer la vérification dès qu’il y a un changement de locataire. Y’a-t-il une autre façon de le détecter autrement que par le branchement? 

YP: Oui, s’il y a des façades anti-rafales, souvent près des balcons, et vous voyez de la mousse en sortir. Également, lorsque le clapet est fermé, lorsque la sécheuse démarrera, la palette ne s’ouvrira pas au maximum. C’est un bon signe indicateur d’un problème. 

PM: Parfait, si l’on va dans la salle de bains maintenant, très souvent pour les immeubles construits dans les années 1960 et 1970, peux-tu nous donner quelques conseils pour l’évacuation de l’humidité dans une salle de bains? 

“Le propriétaire peut procéder à un nettoyage manuel du ventilateur avec de l’air pneumatique. Il faut par contre que, pour un lavage efficace, tout ce qui couvre l’entrée, donc la grille et/ou les pales soient retirées pour nettoyer directement le conduit.” – Youppy Phommalinh

YP: Souvent il va en avoir plusieurs types. Par exemples, les ventilateurs devront probablement être remplacés. De plus, il aspire toute l’humidité et la poussière donc il faut y porter attention. Il ne faut non plus pas oublier que le conduit qui alimente les salles de bains dans les logements est d’au moins 25 pieds de long. Il y a donc une grande perte de restriction et avec le temps cela va se boucher. 

PM: Est-ce que le propriétaire peut faire un certain entretien par lui-même avant de devoir appeler des experts? 

YP: Le propriétaire peut procéder à un nettoyage manuel du ventilateur avec de l’air pneumatique. Il faut par contre que, pour un lavage efficace, tout ce qui couvre l’entrée, donc la grille et/ou les pales soient retirées pour nettoyer directement le conduit car avec le temps, les saletés vont s’accumuler. 

PM: C’est donc un des problèmes que l’on retrouve pour la salle de bains. Dans les plus vieux immeubles, il n’y a pas de système de ventilation à l’intérieur des logements, mais nous allons le voir dans les aires communes. 

YP: Exactement et nous en trouvons souvent. Ce sont le type d’unités situées dans le grenier ou sur le toit de l’immeuble. Ces systèmes utilisent l’air extérieur pour alimenter les différents secteurs de l’immeuble. Habituellement, ils sont placés au centre du bâtiment. 

PM: Pour la qualité de vie des locataires, on veut vraiment que cela soit aéré car si un d’entre eux fait de la cuisine et ouvre sa porte cela va sentir partout. Nous voulons donc vraiment, en tant que propriétaire, que l’air circule comme il faut. 

YP: Nous voyons souvent des cas où les propriétaires ne savent même pas qu’ils ont ce problème et c’est très important car, comme tu le mentionnais, les odeurs vont se promener partout. 

PM: À quelle fréquence doit-on effectuer ces vérifications? 

“Tous les cols de cygne ont une grille de protection en dessous pour empêcher la vermine d’entrer. Il est aussi important de mentionner qu’il peut y avoir des conduits de sécheuses ou de salles de bain qui peuvent sortir à cette endroit donc il faut aller jeter un coup d’oeil au moins une fois par année.” – Youppy Phommalinh

YP: De notre côté, nous recommandons entre 3 à 5 ans d’intervalle entre chaque nettoyage. Bien sûr cela dépend de l’utilisation et l’environnement car si le système est toujours en roulement l’intervalle peut varier. 

PM: Nous avons parlé des conduits de sécheuses, de ventilation dans les salles de bain et les aires communes, mais sur le toit, on voit souvent des cols de cygne et on ne sait pas exactement à quoi il serve. Y’a-t-il un entretien que le propriétaire peut faire lorsqu’il a l’occasion de monter sur son toit? 

YP: C’est une des choses qui est très importante car, bien souvent, les propriétaires ne savent même pas ce que c’est. Il est important pour les propriétaires de valider que tous les cols de cygne ont une grille de protection en dessous pour empêcher la vermine d’entrer. Il est aussi important de mentionner qu’il peut y avoir des conduits de sécheuses ou de salles de bain qui peuvent sortir à cet endroit donc il faut aller jeter un coup d’oeil au moins une fois par année. 

PM: Que peut-on faire une fois sur le toit lorsque l’on inspecte le grillage? 

YP: On peut défaire le grillage pour le nettoyer et ainsi retirer l’accumulation de saleté qui se sera accumulé et qui risque de rendre le système de ventilation moins efficace dans l’immeuble et pour les locataires dans leur logement. 

PM: Parfait, bien sûr si vous avez acheté un immeuble récent, la ventilation se fait souvent à l’intérieur donc c’est une dimension différente. Pour une personne ayant acheté un immeuble construit en 2015 avec un système central par exemple, à quelle fréquence doit-on effectuer un nettoyage? 

YP: On parle encore de 3 à 5 ans, mais c’est l’environnement qui fait vraiment une différence donc chaque cas est unique. 

PM: Quel région est-ce que tu couvres? 

YP: Nous avons commencé dans la région de Granby et avons agrandi jusque sur la Rive-Nord et même proche de Québec. 

PM: Merci à Youppy Phommalinh de nous avoir offert son temps et ses précieux conseils pour l’écriture de cet article ainsi que l’entrevue vidéo. L’entrevue est disponible sur notre page Facebook : PMML ou sur notre site web : pmml.ca