Développement immobilier sur les plaines Le Breton


La Commission de la capitale nationale (CCN) a récemment finalisé un accord avec les promoteurs Avenue 31 Capital Inc. et Cogir pour le développement de 900 logements sur les plaines LeBreton. Ces deux entreprises, basées respectivement à Montréal et à Ottawa, auront à leur disposition quatre parcelles de terrain représentant 1,63 hectare dans le secteur des plaines, pour y développer des propriétés multi-résidentielles. Ces terrains étaient convoités en raison de leur potentiel de revitalisation du secteur.

Dans le cadre de cet ambitieux projet, la conception des bâtiments doit intégrer une approche durable à tous les niveaux, y compris dans le choix des matériaux et des sources d’énergie, afin de garantir l’atteinte de l’objectif de neutralité carbone. Au moins 15% des logements doivent proposer trois chambres à coucher ou plus, ce qui favorisera la diversité des résidents et répondra aux besoins des familles.

La concrétisation de ce projet d’envergure comprend non seulement une approche durable dans la conception des bâtiments, mais aussi un soutien affirmé à la communauté algonquine anishinabeg. Ceci se matérialise par l’octroi de cinq contrats de développement à des entreprises anichinabés, l’engagement à employer 5% de travailleurs issus de cette communauté, et la création de cinq opportunités de formation spécifiques à leur intention

Actuellement, M. Nussbaum, représentant de la CCN, n’a pas pu donner une estimation précise des coûts de l’accord avec Cogir et Avenue 31, car les discussions et les négociations des termes sont en cours et confidentielles. L’accord officiel qui détaillera les conditions du bail entre les promoteurs et la CCN devrait être finalisé d’ici la fin de 2024. Ensuite, la construction des logements pourrait commencer après l’approbation du plan de lotissement, prévue pour la fin de 2025.


Pour DISCUTER DES CONDITIONS
ACTUELLES du marché IMMOBILIER